Portrait of Aude / Portrait d’Aude (J.Bertin)

She would come home early to sit herself in her dream
She wasn’t seeing a lot of people – so many things to dream about
She would rarely go out, with a couple of childhood friends
After five years she was still unable to find her way in Paris

Time went on, she was now approaching her thirties
She had exhausted the wonderful field of dreams
She was dreaming less, not seeing a lot of people
She would rarely go out, was working long hours

When she fell asleep she had a half-drawn smile
I slowly left her body pressed against my own warmth
It was near the Place d’Italie, the ruins, the wind, the towers
From afar one could see in the night
Her window
Still lit up.


Elle rentrait tôt chez elle pour s’installer dans son rêve
Elle voyait peu de monde, elle avait tant de choses à rêver
Elle sortait rarement avec une ou deux amies d’enfance
Après cinq ans elle ne savait pas s’orienter dans Paris

Le temps passa, elle allait maintenant sur la trentaine
Elle avait épuisé le chant merveilleux du rêve
Elle rêvait moins, elle voyait peu de monde
Elle sortait rarement, elle faisait de longues journées

En s’endormant elle dessina un sourire
J’ai quitté doucement son corps dans ma chaleur collé
C’était du côté de la place d’Italie, des ruines, du vent, des chantiers
De loin on voyait dans la nuit sa fenêtre éclairée

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *